Jeux de Mots


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Conte

Aller en bas 
AuteurMessage
clo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1024
Localisation : In this curious place
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Conte   Mar 17 Jan - 15:30

Ecrire un conte dont la morale est un proverbe déjà existant.

Le but étant de ne pas laissé aux lecteurs des indices permettant de décoder la morale avant la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pamplemoussebleu.blogspot.com
clo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1024
Localisation : In this curious place
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Conte   Lun 6 Fév - 14:12

Bon je sais, je triche, mais je vais mettre un texte que j'ai rédigé il y a déjà quelques temps. Ne m'en voulez pas...

Il y a avait une fois un village, un petit village perdu entre la colline du Sans-Souci et la Montagne Aux-Mille-Folies. C’était un petit village ravissant : ses toits de chaumes changeant de couleur au soleil, ses ruelles sinueuses, son marché du Dimanche matin, sa foire aux bestiaux et son tournoi de pétanque annuel (avec des boules carrées, le rond étant inventé bien plus tard par Galilée). Ce petit village à l’allure si tranquille n’était pourtant pas si paisible que cela car y vivait, dans une grotte au seuil de la Montagne Aux-Mille-Folies, un redoutable monstre : l’Aukidör ! A son nom, tous les villageois tremblaient des cheveux aux ongles des doigts de pieds, ils redoutaient plus que tout cette bête sanguinaire dont la légende s’étendait par delà les Mers et Océans (sans exagérer).
Voici un petit topo sur ce fameux Aukidör : une tête de cafard sur un corps de grizzli planté sur des sabots de cerfs et une longue queue de poney Mongol. Avouez cher lecteur, qu’il y avait de quoi laisser une veilleuse dans sa chambre avant de fermer l’œil !
Mais un jour (car cela n’arriva pas la nuit mais un jour), un groupe d’enfants alla jouer au ballon près de l’entrée de la grotte Interdite. Ils n’avaient que faire du monstre malgré les sermons de leur parents, ils s’en moquaient car n’ayant jamais vu la bête, leur peur n’existait pas. Ils s’amusaient donc à faire rouler (enfin ils essayaient) leur ballon carré dans l’herbe quand soudain ce qui devait arriver, arriva (enfin surtout ce que le lecteur attend depuis le début de l’histoire), le ballon tomba dans la grotte dans un grand fracas.
Silence soudain.
Les enfants se regardèrent à tour de rôle : qui allait récupérer le précieux ballon ? Tous regardèrent leurs pieds avec intérêt quand soudain (et oui, deux « soudain » dans la même histoire ! Le conteur sait ménager les nerfs de son lecteur) ils entendirent avec une frayeur
indissimulable le monstre se réveiller en poussant un cri qui, avec l’écho de la grotte, leur sembla plus être le tonnerre qu’un cri d’animal. Ils se crispèrent, les yeux rivés sur le trou noir et béant de la grotte. Et ils attendirent, certains serrant les dents, d’autres essuyant leurs mains moites sur leur pantalon tachés de terre. Quand enfin, ils virent dépasser de la grotte une antenne, puis deux et là, ils explosèrent tous dans un rire tonitruant. On m’a même raconté qu’un enfant s’écroula par terre et rie tellement qu’il se fêla une côte.
La source de leur fou rire était l’horrible créature qui, bien qu’elle possédait tous les atours cités plus haut, ne mesurait qu’un bon mètre des antennes jusqu’à la pointe de la queue. Son corps semblait celui d’un ourson et ses pattes sabotées de l’élevaient qu’à 50 centimètres du sol ! Rien que d’y penser, j’en ris encore !
Mais la créature se révéla tout de même une bête furieuse et trottina vers le premier enfant venu. Elle resta plantée devant lui qui, hilare, avait de la peine à la distinguer derrière un mur de larmes de joies, et il lui asséna un bon coup de sabots dans le tibia. L’enfant se mis à sautiller en se tenant la jambe : « Aïe ! Aïe ! Aïe ! » l’entend-on encore crier si nous tendons bien l’oreille. La créature quant à elle fit demi-tour dans son antre, et en plus garda le ballon…..

Moralité : « Il ne faut jamais réveiller l’Aukidör. »



clo

_________________
Il venait, en chantant, onze petites filles aveugles de l'orphelinat de Jules l'Apostolique - L'Ecume des Jours, Boris Vian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pamplemoussebleu.blogspot.com
Taho!
plume de mammouth
avatar

Nombre de messages : 758
Age : 38
Localisation : Chez les dauphinois gratinés...
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Conte   Ven 10 Fév - 17:43

Excellent et bien vu !
un bon moment de n'importe quoi comme je les aime ! bravo !

_________________
- 8 lettres
- Pas mieux

Arrow Nouveau forum : Jeuxdemots.info ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.taho.info/blog
clo
Admin
avatar

Nombre de messages : 1024
Localisation : In this curious place
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Conte   Ven 10 Fév - 19:38

Merki Rolling Eyes Embarassed


clo

_________________
Il venait, en chantant, onze petites filles aveugles de l'orphelinat de Jules l'Apostolique - L'Ecume des Jours, Boris Vian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pamplemoussebleu.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conte
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire de Korrigans/Conte breton
» Cendrillon/Conte de Charles Perrault
» Le conte devenant vrai: L'histoire (à écrire)
» "Le conte de l'autre et Amon"
» Tweety (titi) habillé en héros de conte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeux de Mots :: Atelier :: Salade-
Sauter vers: